Géolocalisation et e-commerce : quel usage des données géolocalisées pour les marques sans magasins en propre ?

Géolocalisation et e-commerce : quel usage des données géolocalisées pour les marques sans magasins en propre ?

Les enseignes qui ne possèdent pas de succursales mais qui fondent leur réseau plutôt sur des franchisés ou des indépendants sont nombreuses. Emova Group, par exemple, dispose de plus de 400 points de vente grâce à ses 4 enseignes développées en franchise : Monceau fleurs, Rapid’ flore, Happy et Au nom de la rose. En confiant l’exploitation de son concept ou de sa marque à un franchisé ou un indépendant sur une zone donnée, l’enseigne se prive de la possibilité de pouvoir exploiter elle-même le potentiel commercial de ce territoire. Heureusement, les données géolocalisées permettent de garder le lien avec le client final et de lui proposer des solutions adaptées, au-delà de la typologie du commerce choisie.

Mise à jour et pertinence des données géolocalisées : un enjeu majeur pour les marques sans magasins en propre

Lorsque l’on est un distributeur d’une marque, on doit soigner les informations existantes sur les boutiques (franchisés ou indépendants) même si celles-ci n’appartiennent pas au groupe. Une connaissance parfaite de ses revendeurs qu’ils soient monomarques ou multimarques est un prérequis pour pouvoir aiguiller le visiteur vers le bon point de vente. Si le siège social n’est pas équipé d’un outil pour mettre à jour les actualités des boutiques qui proposent ses produits, il ne sera pas en mesure de référencer automatiquement sur son site la nouvelle adresse du magasin en local (qui aura déménagé depuis 3 semaines) ou les horaires d’ouverture (qui auront été modifiés pour l’été). En cas de défaut d’actualisation des informations pratiques, voici ce qu’il en découlerait :

  • Une détérioration de l’image de la marque (moins fiable, moins up to date). En effet, les habitués de la marque seraient déçus de trouver porte close suite aux résultats erronés d’une requête.
  • Une perte sèche de fréquentation et de chiffre d’affaires car les nouveaux prospects connectés ne seraient pas conduits vers le magasin le plus proche.

La géolocalisation : un moyen de proposer des scénarios adaptés à l’internaute sans le décevoir ni perdre un potentiel de vente

Le plus délicat pour les marques sans magasins en propre est d’envisager plusieurs circuits de parcours client en fonction des articles que le visiteur aura consultés et de sa position géographique :

  • Si le produit en question n’est pas en stock chez un revendeur dans un rayon raisonnable, tout sera fait pour favoriser la vente directe sur le site e-commerce afin de ne pas laisser la part belle aux concurrents.
  • Si le produit recherché est disponible chez un revendeur à proximité de la position de l’internaute, il sera incité à venir en boutique.
  • Si les informations de navigation de l’internaute remontent un intérêt pour certains produits disponibles sur le web, on lui facilitera l’expérience utilisateur pour qu’il réalise cette transaction à distance. Pour les autres articles de sa liste peut-être accessibles dans une boutique physique, la précision de l’adresse exacte et du niveau de stock lui sera donnée.

Cas d’usage : proposer une offre e-commerce adaptée dans le cas de revendeurs éloignés

Si une enseigne de décoration est en train de construire son réseau de franchisés, elle ne dispose pas tout de suite d’un maillage total du territoire. Pour ne pas rater des ventes, elle jongle entre son site e-commerce et ses premières boutiques ouvertes en Savoie et Haute-Savoie. Si le visiteur basé à Dijon semble intéressé par un meuble, des bougies et une nappe, il faudra procéder de la façon suivante pour le séduire et répondre favorablement à ses besoins :

  • Lui proposer l’achat immédiat des articles présents au catalogue e-commerce (légers et avec des frais d’envoi minimes) : les bougies et la nappe pourront alors être expédiées ! Pour l’encourager à réaliser cette première transaction online (qui est une réponse partielle à son besoin), des avantages pourront être mis en avant : -20% de réduction sur le 3ème article commandé tout de suite sur le site.
  • L’orienter vers une réservation du meuble dans la boutique de Chamonix : il sera libre de l’acheter en fonction du délai d’attente et des frais de port associés.

Le fait d’apporter une solution personnalisée prouve au client que l’on considère sa demande en fonction de ses contraintes géographiques. Il en sera reconnaissant en actant, s’il en a l’occasion et l’envie, la seconde partie de sa commande chez un revendeur et en recommandant le site e-commerce autour de lui.