Chatbot et géolocalisation : et si Burger King allait encore plus loin dans la personnalisation ?

Chatbot et géolocalisation : et si Burger King allait encore plus loin dans la personnalisation ?

L’été dernier, la chaîne de fast food Burger King a lancé une fonctionnalité innovante consistant à passer une commande à distance via le chatbot de Facebook Messenger, disponible et à l’écoute des internautes affamés. Voici notre analyse du processus et les améliorations envisageables pour tendre vers plus d’efficience et de connivence avec le client final grâce à la géolocalisation.

Chatbot : quelle réalité virtuelle ?

Un chatbot, contraction de chat (discussion brève et éphémère) et de robot, s’apparente à un assistant virtuel dont la vocation est de renseigner et d’accompagner les visiteurs d’un site internet 24h/24, avec une pertinence garantie sur les problématiques courantes. Cette fonction supplémentaire est possible grâce à la puissance des messageries instantanées et l’intelligence artificielle (IA) mise au service du web-to-store. Les clients ayant toujours plus de questions, à des heures potentiellement tardives ou décalées, sur des sujets assez récurrents, il a fallu imaginer une solution satisfaisante pour le fournisseur et l’acheteur.

Les types de conversations ou d’échanges possibles avec un chatbot sont de différentes natures : textes, images, questions ouvertes, QCM… Un seul mot d’ordre : coller au mieux au langage naturel de l’humain afin de satisfaire les besoins de l’internaute pressé.

Chatbot : quels atouts pour les professionnels du e-commerce ?

Au-delà de la prouesse technologique que constitue le chatbot qui simule un dialogue quasi réel par écran interposé, l’outil répond parfaitement aux enjeux du e-commerce, à savoir :

  • Accélération de la prise de commande et donc du taux de conversion (mieux guidé, le client transforme plus vite son panier) ;
  • Réponse à des besoins instantanés ;
  • Création d’un dialogue avec le visiteur (amélioration de l’expérience utilisateur) ;
  • Accessibilité du chatbot à partir de toutes les messageries instantanées. D’ailleurs, cette forme de conversation immédiate a déjà séduit les acteurs de l’industrie du voyage.

Cher Burger King, voici notre solution de géolocalisation pour aller plus loin

Dans le scénario actuel déroulé par le chatbot de Burger King, plusieurs étapes se succèdent : message de bienvenue, suggestion de produits, sélection, puis localisation à déclarer par le visiteur.

S’il utilisait en parallèle du chatbot la géolocalisation automatique de l’internaute, Burger King pourrait gagner en efficience et en qualité de service. Voici quelques pistes d’amélioration à envisager pour le célèbre concurrent de McDonald’s :

  1. Proposer au client le restaurant le plus proche (et non son restaurant préféré ou habituel) ;
  2. Envoyer immédiatement l’ordre de préparation de la commande au restaurant afin que le sandwich soit prêt et chaud lors du retrait (en tenant compte de la distance réelle entre la position géolocalisée de l’individu et le restaurant) ;
  3. Relancer le client en cas de non récupération de la commande (suite à oubli ou changement de priorité) ou en le réorientant vers un autre point de vente s’il s’est déplacé.

Le concept de chatbot est une réelle avancée pour le e-commerce qui renforce ses interactions en temps réel avec ses clients et génère du trafic local. Vous êtes tenté et intrigué par le potentiel des chatbots associés à la géolocalisation ? Tenez-vous prêt à en apprendre davantage prochainement sur notre blog…